Bilan préparation « Grand Trail du Sancy » 2016

Près de 2 semaines après mon abandon sur le Grand trail du Sancy est désormais digéré. Certes cette "échec" est étroitement lié à cette put*** de tendinite mal soigné, mais ce n'est certainement pas la seule raison. Une petite analyse de la préparation s'impose pour identifier les bons points mais surtout les points négatifs.

Bilan chiffré 

bilan préparation grand trail du sancy

Les chiffres en questions

Evidement, cette prépa est largement biaisé par mon état de forme au moment de l'attaquer. J'ai tout de même ressortis tous les chiffres liés à cette préparation. Je les ai croisés, retournés, multipliés, divisés et additionnés dans tous les sens pour essayer de ne rien louper. J'y ai passé un peu de temps mais j'ai réussi à sortir la petite infographie ci-dessus qui met en lumière quelques aberrations de cette préparation... Et, Il ne faudra surtout pas les occulter lors de ma prochaine préparation pour un trail long !

 

  • Les grosses sorties vélo ont permis de conserver l'endurance
  • Un équilibre famille/sport/boulot conservé malgré des semaines à 5/6 entrainements
  • Un maximum de 32km a pied en 1 semaine, beaucoup trop peu pour couvrir 60km !
  • Seulement 9 semaines de préparation, même si sur ce point la blessure l'explique...
  • 1 seule sortie longue de 25km pour habituer le corps aux impacts
  • 1 seule sortie spécifique trail de montées et descentes

Comment corriger les choses

Outre les piteux chiffres présentés, avoir 2 objectifs aussi proche (tri de Quiberon) ne facilite pas la préparation... Il va donc falloir corriger tous ces points ! Je vais planifier rapidement les objectifs de mon année 2017 en veillant a respecter toutes les phases de préparation. Je reviendrais avec un article pour vous présenter tout ça. Mais le plus important sera de démarrer la préparation en pleine possession de mes moyens

Si vous souhaitez revoir tous les articles de la dernière prépa, ils sont disponibles dans la catégorie prépa 

Auteur de l’article : Diabolo

Traileur amateur et triathlète en mousse je partage volontiers mes exploits en carton avec vous. Grand amateur des nouvelles technologies, je prends plaisir à mettre à jour PixelTriahtlon autant que je peux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *