CR : Trail du Boël 2016

Aujourd'hui petit CR de ma participation au Trail du Boël 2016 ! Une course à 5 minutes de chez moi, idéale pour me jauger en prévision du gros objectif de la saison. Connaissant bien les terrains vallonnées du Boël, je me suis aligné sur le 34km que j'attaque sereinement.

Un début de trail tranquille

Le départ de la course est donnée à 8h00 et près de 200 fêlés sont là à attendre le départ. Les premiers kilomètres de halage permettent de se mettre en jambe avant d'attaquer les premiers dénivelés. Nous quittons la vilaine ensoleillé alors que des groupes commencent à se former. Je me retrouve ainsi avec cinq nouveaux copains pour compter les kilomètres.

Nous progressons bien et le groupe passe à trois avec deux autres coureurs du coin. L'ambiance est bonne enfant, nous sommes loin de viser la gagne et nous profitons du beau temps, chose rare en Bretagne 😀 ! Tous les signaux sont aux verts jusqu'au 25ème kilomètres franchis en 2h40. Mais c'est là que les choses commencent à se compliquer pour moi...

Etre dans le dur...

C'est à ce moment que mon corps en mousse décide de m'abandonner, et des douleurs apparaissent au niveau des genoux. Il faut dire que les bières et le vin rouge de la veille n'était pas forcément optimum comme prépa, mais je pensais m'être suffisamment bien hydraté sur la première partie du parcours.

C'est à ce moment que je suis passé en mode débile, que tous les coureurs connaissent, JE M'EN FOUT JE VAIS LA FINIR CETTE PUTAIN DE COURSE ! Et effectivement je l'ai finis en 3h40, pas exceptionnelle mais vu les conditions dans lesquels je me suis retrouvé, une moyenne de 6'46 au kilo me convient parfaitement.

Malheureusement celle-ci m'a laissé sur le carreau pour un mois et demi, pour cause de tendinopathie de l'ischio...

Bonne course à vous

Auteur de l’article : Diabolo

Traileur amateur et triathlète en mousse je partage volontiers mes exploits en carton avec vous. Grand amateur des nouvelles technologies, je prends plaisir à mettre à jour PixelTriahtlon autant que je peux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *